L’art pour un regard différent sur Alzheimer : créativité, vie sociale, vie psychique

Leslie Alemagna, Noëlle Cortaza
Lyon : Chronique sociale, 2019
ISBN 9782367175973
lien externe
Médiations artistiques:

Public cible: aînés

Approche: art-thérapeutique

Problématique:

Support: livre

Langue: français

Vieillir dans notre société actuelle où la mort est sans cesse reculée grâce aux progrès de la médecine, expose les personnes vieillissantes à une exclusion de la sphère sociale. « Vieillir jeune », voilà le paradoxe que nous rencontrons chaque jour. Le regard porté par la société sur la personne âgée et, particulièrement, sur la personne âgée souffrant d’un syndrome déficitaire de type Alzheimer, est un regard péjoratif qui renvoie à la dépendance, la déchéance et la décrépitude. La maladie d’Alzheimer est souvent définie comme une « maladie du lien », perçue comme une entrave à la communication et la relation, notamment avec les membres de la famille et le personnel soignant. De fait, la maladie d’Alzheimer engendre des désavantages psychosociaux, puisque ces syndromes entraînent une perte du sentiment d’identité du sujet et les relations intersubjectives s’en trouvent alors perturbées.
« L’individu est un être social » dit le sociologue Norbert Elias. Ainsi, en prenant en compte les effets de stigmatisation de la maladie d’Alzheimer et les représentations sociales que peuvent en avoir les personnes qui entourent la personne malade, il est possible de penser les outils qui permettront, à terme, une mise en relation différente. Nous supposons qu’un espace contenant apporté par le biais de médiations artistiques ou de sorties allant à la découverte de l’art, pourrait transformer ces comportements et discours étrangers en forces créatrices et être perçus autrement que sur le versant déficitaire.