T’as de l’oreille ?

Phyllis Wieringa
Le Mont-sur-Lausanne : Ph. Wieringa , 2021
Approche: art-thérapeutique, historique, philosophique, psychanalytique/psychologique
Support: article
Langue: français
lien

À la suite de la sixième séance d’art-thérapie avec une jeune adolescente je questionne,
par le support de l’œuvre et du mode de l’audition, les enjeux de la relation et de
l’accompagnement thérapeutiques au rythme de leur évolution. Dans un second temps, ce regard
rétrospectif me permet de réfléchir à ce qu’est la vie d’une oreille, son origine, ses fonctions, son
activité intime et relationnelle. Cette « feuille » double – d’arbre ou d’écriture -, respire, transpire
et participe fortement de ma sensibilité à autrui, au monde. Mais lorsqu’il n’y a pas d’oreille, qu’en
est-il ? En l’occurrence, quelle posture adopter en tant qu’art-thérapeute ?
Après une brève présentation de Clélia, de la situation et de son œuvre, l’ouïe, les sons et
l’organe de l’audition sont abordés sous divers aspects tels que symboliques, historiques,
philosophiques, médicaux, artistiques. Les premières relations du tout petit avec sa mère, grâce
aux sons et aux bruits, contribuent à l’approfondissement de la réflexion. Déficiences et
pathologies ne sont pas traitées étant hors sujet. Enfin, les éléments retenus des textes explorés
sont mis en lien avec la situation concrète selon des associations personnelles.